Encore des actions Hemispherx?

Tendez bien l’oreille si jadis, vous n’avez pas suivi notre conseil de vendre vos titres Hemispherx. Sachez qu’un vote déterminant pour l’avenir de l’entreprise se tiendra le 17 août prochain!

Pour rappel: Fin 2012, la FDA (Food & Drug Administration), c.-à-d. l’agence américaine du médicament, n’a pas donné sa bénédiction pour l’Ampligen (traitement du syndrome de la fatigue chronique (SFC)), le principal atout de Hemi, qui devait dès lors recommencer son étude de phase III à cet égard. Vu que tout se déroulait sous la houlette du Dr. Carter, nous avions décidé de jeter l’éponge. Inutile d’espérer que la situation s’éclaircisse…

Néanmoins, le conseil d’administration a congédié le Dr. Carter en février 2016 afin de rétablir l’ordre et de faire table rase du passé. Il aurait fallu agir de la sorte il y a 10 ans! Enfin, soit! Le défi est de taille à présent car Hemi a perdu beaucoup de plumes et le temps joue en défaveur des brevets sur l’Ampligen. Bien sûr, Hemi mérite encore notre attention (même si nous ne possédons plus d’actions Hemi) attendu que 30 millions d’actions Hemi sont détenues par des Belges (12% des actions en circulation).

Pour continuer à faire coter Hemi en Bourse, il faut réduire le nombre d’actions (reverse split). En cas d’échec du vote à ce sujet, Hemi se trouvera sur la corde raide. En effet, la boîte devra quitter la Bourse et il lui sera quasi impossible de trouver du blé (d’où une mort annoncée, l’argent étant le nerf de la guerre). On votera à propos du reverse split le 17 août prochain. Si vous aviez encore des Hemi le 20 juin 2016, il est important de voter « oui » au reverse split (même si vous avez vendu vos titres ensuite)!

La procédure est un véritable jeu d’enfant. Vous demandez à votre banque/courtier une preuve de détention des actions Hemi au 20 juin 2016 et téléchargez le formulaire de vote sur notre site Internet auprès de l’article sur Hemi. Ensuite, vous envoyez ces 2 documents (de préférence par e-mail) avant le 16 août 2016 à Hemispherx ou chez nous. N’attendez pas la dernière minute car on procède clairement avec des dates butoir aux États-Unis.

Formulaire de vote Française

Aujourd’hui, Hemi se coupe en quatre pour reprendre des couleurs opérationnellement et financièrement. Tout est mis en œuvre pour initier une nouvelle étude de phase III (sur l’Ampligen) et en vue d’un partenariat n’incluant pas le traitement SFC (mais p.ex. bel et bien le VIH, les cancers...). Par ailleurs, Hemi s’ingénie à mettre à contribution l’Alferon (l’interféron naturel). Tout fait farine au moulin pour tenir la tête hors de l’eau, d’autant qu’il n’y a plus que 7,8 millions $ de trésorerie et qu’une nouvelle étude de phase III sur l’Ampligen coûtera les yeux de la tête (plusieurs dizaines de millions de $). D’éventuels subsides des autorités aideraient quelque peu, mais sont bien sûr loin d’être acquis!

Votez « oui » au reverse split et tenez à l’œil le résultat! Hemi sera temporairement sauvée si le oui l’emporte. Trouver un partenaire pour l’Ampligen relève du coup de maître (mais on ne sait jamais!) et les défis ne font pas défaut pour aboutir à une nouvelle étude de phase III. Nous souhaitons beaucoup de succès à Hemi. Que ce soit bien clair: Nous ne sommes pas acheteurs de l’action Hemi vu les nombreux risques, mais observons comment la situation évoluera. Téléphonez à notre Ligne-Conseils pour toutes questions à ce sujet!

X